Kettlebell swing : découvrez la bonne technique !

Cherchez-vous un bon exercice pour entraîner presque tout le corps? Nous présentons le swing Kettlebell. Quels sont les muscles impliqués? Comment jouez-vous? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre et ses avantages? Vous trouverez tout ce que vous savez sur l’exercice de cet article. 1 Exécution Comme toujours, nous partons de son exécution. C’est un exercice dont la technique n’est pas du tout simple, car c’est un mouvement qui implique la plupart des muscles du corps. Il est nécessaire d’avoir une bonne prise de conscience des positions et des bonnes activations musculaires de tout le corps pour être sûr de l’exécuter correctement. Pour cette raison, il est fortement recommandé d’apprendre le mouvement correct avant sans poids, peut-être devant un miroir ou sous la direction d’un entraîneur personnel. Voyons quelles sont les étapes de l’exécution et, plus tard, quelles sont les astuces supplémentaires qu’il est bon de considérer un swing de Kettlebell correct. La position de départ est avec la kettlebell placée devant elle, les jambes se propagent à la largeur des épaules et les pieds qui pointent légèrement vers l’extérieur. Pour l’attraper avec les deux mains abaissées en poussant le bassin vers l’arrière, en gardant le dos droit, puis en sentant la tension derrière la cuisse. Étant donné que le centre de gravité du corps est avancé, le poids que nous prenons reviendra naturellement. Il accompagne ce mouvement en tirant le Ghiria en arrière, au milieu de vos jambes. Par la suite, poussez-le vers l’avant à travers un mouvement sec de la hanche qui redressera les jambes et apportera le poids à la hauteur des épaules, de manière naturelle et sans l’intervention d’un levage par les bras. Le Kettlebell retournera ensuite au sol, pendant que vous fléchissez sur vos jambes, en laissant passer au milieu avant d’être poussé vers l’avant avec le mouvement de la hanche. Souvent, vous sentirez que ceux qui effectuent cet exercice expirent d’une manière très sèche et courte pendant la poussée de la hanche. Ce son, en plus de donner un rythme, peut aider à ne pas aller à l’apnée pendant le mouvement. La position des épaules doit être bloquée par la contraction des dossiers élevés, de sorte qu’il reste déprimé et décoré. Cela protégera l’articulation. Tout au long du mouvement, il est préférable de garder vos bras les plus proches du bassin autant, de les détacher uniquement lorsque le kettlebell est élevé devant lui. De cette façon, vous pouvez maîtriser davantage l’exercice grâce à la direction des mouvements du buste qui sont le moteur principal de l’action. 2 muscles impliqués, l’exercice est assez complet et implique des muscles appartenant à diverses zones du corps. En particulier, les muscles de la chaîne cinétique arrière sont remis en question, à partir des jambes jusqu’à l’arrière. Le mouvement principal qui agit comme un moteur d’exercice est celui des hanches, cela signifie que les muscles adaptés à l’extension des jambes seront impliqués en ce qui concerne le bassin. Parmi ceux-ci, vous pouvez mentionner l’ischocrural à l’arrière des cuisses, les quadriceps et les fesses. Il y aura une augmentation du travail des jambes et des quadriceps s’ils plient davantage les genoux dans un plus profond accosté tout en pliant les genoux moins, les fesses et la chaîne arrière utiliseront plus. Une autre zone fortement affectée par l’exercice de swing par Kettlebell est la bande abdominale, à la fois pour le stimulus musculaire et au niveau de la proprioception. Si nous parlons de muscles du tronc, nous ne devons pas oublier le carré des reins et les ereers vertébraux qui stabilisent la partie inférieure de la colonne vertébrale. Contrairement à ce que vous pourriez penser, les muscles des armes et des épaules ne sont pas particulièrement sous le stress, mais ils restent globalement détendus. Leur seule fonction est de bloquer la position de l’épaule déprimée et décorée, afin de ne pas lui permettre de se déplacer traînée par le poids utilisé. 3 Avantages Les avantages du swing avec Kettlebell sont multiples. La complexité de la bonne technique d’exécution guide vers un développement important de la proprioception, surtout si vous apprenez d’abord le mouvement du corps libre. Cela peut être très utile pour l’exécution de tout exercice que vous allez faire par la suite et, surtout, peut empêcher l’exécution incorrecte de mouvements risqués pour les muscles et les articulations. Étant donné l’implication de nombreux groupes musculaires et la levée d’un poids, le renforcement des membres inférieurs et le noyau est certainement un autre point en faveur de l’exercice. En particulier, grâce à ce mouvement, vous pouvez tonifier le corps surtout à l’arrière de la cuisse et dans les fesses. Le swing aide également à consommer un nombre satisfaisant de calories et, par conséquent, à perdre du poids. Bien qu’il ne soit pas efficace comme la course à pied ou d’autres entraînements aérobies, il contribue toujours à l’énergie brûlante. N’oubliez pas que si votre objectif est la perte de poids, vous ne pouvez pas manquer de considérer un régime faible en calories. L’augmentation des pulsations qui se déroule pendant les répétitions conduit également à un renforcement du cœur et donc à un avantage cardiovasculaire beaucoup plus que les autres exercices qui se déroulent généralement dans le gymnase avec des poids. 4 variantes voient désormais une petite variante du swing avec Kettlebell, qui peut être effectuée à la fois avec le Kettlebell lui-même et avec d’autres outils. Swing Split Cette version augmente encore plus la difficulté de l’exercice et consiste en l’ajout d’une fente alternée entre une levée du kettlebell et de l’autre. Le mouvement sera toujours le même mais doit être effectué avec une extrême prudence, une vitesse et une coordination du moteur. Ainsi abaisse le poids entre les cuisses et, tout en le soulevant, effectuez une fente sautée avec la jambe droite, revient à la position de départ en apportant le poids entre les jambes et répétez le mouvement avec la jambe opposée. Une grande stabilité est nécessaire pour effectuer l’exercice. Swing Walking the Walking Swing peut être effectué en trois modes: en avant, en arrière et latéral. Avec la première version, vous ajoutez à chaque swing un pas en avant avec la jambe droite et, ensuite, avec la jambe gauche. Avec la deuxième version, vous ajoutez à chaque swing un pas en arrière avec la jambe droite et puis, avec la jambe gauche. La troisième version propose plutôt une marche latérale entre une balançoire et une autre, ajoutant une étape à la fois. Spandre avec des haltères si vous n’avez pas accès à l’utilisation de Kettlebell, vous pouvez toujours vous balancer à l’aide d’un guidon. Le fonctionnement de l’exercice est le même, avec la seule différence donnée par la forme de l’outil. Le kettlebell a en fait une poignée qui permet une poignée beaucoup plus facile, sans avoir à utiliser trop la force des mains et des avant-bras. Avec un guidon mis à la place par la tête, on pourrait avoir du mal à maintenir une prise ferme et donc on pourrait risquer d’utiliser davantage les muscles des bras. Cela peut également conduire à une éventuelle exécution incorrecte dans le cas où il n’est pas possible d’exploiter l’élan du poids et que le mouvement est entraîné par la force des bras. Si, en revanche, le guidon est remis en question dans la partie centrale, en le gardant verticalement par rapport au sol, vous pouvez simuler la distribution du poids du kettlebell et en général un résultat très satisfaisant. 5 Erreurs courantes car nous avons vu la technique d’exercice n’est pas facile, il existe donc divers aspects pour garder un œil sur si vous voulez être précis dans l’exécution du mouvement. Voyons en bref quels sont les facteurs les plus importants pour éviter les lésions des articulations:. Au début, le kettlebell doit être positionné à au moins 30 cm de vos pieds. S’il est trop proche, vous devrez peut-être vous filtrer le dos pour le soulever et vous devez dormir pour le balancer, deux erreurs pour ne pas faire. NOIN pour placer votre dos mal, mais gardez les courbes naturelles. Il peut aider dans cela le maintien du coffre haut et ouvert. La descente ne doit pas être répétée les mêmes mouvements que le squat. La flexion ressemble plus à celle du détachement roumain: plié vers l’avant avec le torse sans abaisser les fesses mais les pousser en arrière. N’apportez pas la kettlebell trop haut, sinon les causes des courbures irrégulières à l’arrière. De la même manière, laissez-le mettre fin à sa course naturellement derrière vous sans même aller plus loin. Essayez des milliers de centres de sport et des centaines d’activités différentes découvrent plus