Qu’est-ce que la méditation et comment permet-elle de contrôler l’esprit ?

La méditation est une pratique née en Inde qui se concentre sur les pensées, les émotions et les sensations de ceux qui méditent. Ce dernier a un objectif très spécifique, à savoir celui de se rapprocher de soi et d’acquérir un plus grand contrôle de sa psyché, de calmer l’esprit et d’augmenter la conscience. Grâce à la méditation, il est possible d’apprendre à canaliser l’attention sur un concept spécifique, sur l’environnement externe ou sur un objet, entraînant la capacité de l’esprit à se concentrer sur une pensée et à mettre de côté tous les autres stimuli externes.

1 Le but des origines anciennes

ce dernier est une activité visant à la réalisation de soi et est généralement réalisée à des fins de nature religieuse, philosophique, spirituelle ou simplement pour la croissance du bien-être psychophysique. Le but de la méditation constante et régulière est de nettoyer et de calmer l’esprit, acquérant le véritable contrôle de ses pensées – isolant les négatifs – que la plupart du temps ils prennent le relais. À cet égard, il peut être intéressant de savoir qu’une récente étude canadienne – menée par l’Université Queen’s et publiée dans le magazine Nature Communications – a précisément quantifié le nombre de pensées par jour élaborées par notre cerveau. D’après les résultats de la recherche effectuée, il semble que ce dernier soit capable de produire exactement 6 000 pensées chaque jour qui coulent les uns avec les autres et ne sont pas toujours faciles à isoler. C’est ici que les techniques de méditation entrent en jeu, capables d’isoler le flux de pensées frénétiques et de former l’esprit pour se concentrer sur ce qui est important et nécessaire. En fait, la pratique de la méditation a un objectif spécifique: apprendre à apprivoiser l’esprit et à prendre le contrôle total pour se retrouver dans l’environnement et dans le moment présent, apprendre à accepter et à être reconnaissant. Pour résumer, avec la méditation, c’est possible: être fait avec son ego intérieur et augmenter la conscience de soi. De cette façon, vous entrez dans un état d’auto-observation, vous travaillez sur la perception de soi, de vos pensées, des parties individuelles de son corps; . Imparez de concentrer l’attention sur un objet, pour saisir son essence et sa nature la plus profonde. Cet aspect de la technique permet de développer la conscience de tout ce qui nous entoure, de sa fonction quotidienne et de la façon dont elle est façonnée en fonction de nos sensations et émotions; . Réduire l’harmonie, que nous pouvons également interpréter comme une source de tranquillité et d’équilibre qui émerge des sons, des formes, des couleurs qui nous entourent.

2 Comment méditer

afin de méditer de la bonne manière, il est conseillé de suivre des règles très précises qui sont utilisées pour nous guider dans le processus. Ces règles sont excellentes pour commencer à aborder la pratique seule, mais la méditation produit des effets plus importants s’ils sont faits sous le guide sage d’un expert, en particulier aux niveaux des débutants.

Mais en attendant, nous continuons à parler des principales règles à suivre.

1) L’importance du temps et du lieu afin que la pratique puisse être efficace, il est nécessaire que ceux qui veulent méditer iront dans un endroit adapté à cet effet, qui doit être calme et calme. Il n’y a pas besoin de grands espaces: même si vous n’avez qu’une petite place pour vous-même, il est important que ce soit un environnement familial qui induit la relaxation. Surtout pour les débutants, cette dernière est une condition nécessaire pour éviter les interférences externes et permettent ainsi à ceux qui méditent de se concentrer sur la pratique sans interruption. Par conséquent, il est nécessaire d’isoler les éléments dérangeants avant de commencer par désactiver tous les appareils électroniques de la pièce, tels que la télévision, le PC et les smartphones. Lorsque la confiance dans la pratique augmente, ce dernier peut également être effectué avec de légers bruits de fond, précisément en considération du fait que l’un des objectifs de la méditation est d’augmenter la conscience non seulement d’eux-mêmes, mais aussi du monde extérieur, y compris tous ceux des éléments qui finissent par prendre le contrôle de notre esprit. Une autre bonne habitude à prendre si vous décidez de vivre les effets de la méditation, il est sans aucun doute d’apprendre à gérer le temps et donc de décider bien à l’avance de la durée précise de consacrer à la session. Les débutants pourront commencer par une courte méditation: une session de 5 minutes – répétée une fois par jour – sera plus que suffisante pour commencer à prendre la familiarité avec la pratique. En effet, beaucoup de concentration est nécessaire pour se détendre et cela prendra un certain temps avant de commencer à se familiariser et à vous immerger dans le processus sans vous distraire. Au fil du temps, vous pouvez également augmenter la durée de la méditation de 5 minutes à la fois (20 minutes est considérée comme suffisamment de temps), puis de consacrer 2 séances par jour à la pratique (généralement le matin et le soir).

2) Porte des vêtements confortables, d’autres éléments nécessaires pour se perdre dans la pratique, c’est de préférer les vêtements confortables et d’éviter les sensations d’inconfort possibles. Surtout si vous méditez à l’extérieur, assurez-vous que vos vêtements sont conformes à la température externe, afin de ne pas être froid ou, au contraire, de la chaleur.

3) Focus à 100% sur la pratique après avoir pris une position confortable (de s’asseoir sur un tapis de jambes croisées ou sur une chaise), vous pouvez sérieusement commencer la pratique. Présent et sur l’environnement. Progressivement, déplacez l’attention de la totalité des pensées sur un seul concept, sur un objet, sur une partie de votre corps. Prenez un moment et analysez chaque élément de l’objet choisi, pour saisir son essence réelle. Versive profondément tout au long de la pratique. S’il peut vous aider, consultez une image qui sert à conduire votre respiration – comme une fleur reposant sur la poitrine, qui monte et s’abaisse à chaque souffle – et synchronisée avec ce mouvement. Une technique de méditation qui sert à augmenter la concentration consiste à répéter un mantra, c’est un son, une phrase ou un mot. Cela doit être répété ou chuchoté jusqu’à ce qu’il atteigne un état méditatif profond, qui vous permet d’isoler les pensées et les émotions négatives.

3 Les types de méditation

Les types se produisent pour toutes les techniques anciennes, façonnées par diverses cultures et courants de pensée, également pour la méditation, il existe plusieurs variantes, toutes axées sur un aspect différent. Voyons les plus courants. Méditation zen La création de cette variante est attribuée à un moine indien au VIe siècle après JC.

La méditation zen correspond à la méditation bouddhiste classique réalisée par assise, souvent identifiée par tout le monde comme la véritable méditation. Quant aux principales caractéristiques de la variante, comme déjà mentionné, ce dernier est effectué en assis, avec des jambes croisées et dans une position confortable. Son objectif se concentre sur deux éléments spécifiques: la respiration et la statique. Pour obtenir un succès de la technique, il est approprié de toujours rester concentré, restant « ici et maintenant » avec votre esprit. Parmi les principaux avantages trouvés, nous trouvons une plus grande conscience, observation et capacité d’auto-contrôleur.

La méditation de marche, la méditation de marche est une forme particulière de méditation, mise en pratique pour la première fois par Bouddha lors de sa visite de l’Inde. Cette méditation, en fait, est réalisée en marchant et vise à éliminer toute pensée superflue produite pendant le mouvement de l’esprit. Cette élimination est conçue pour arriver à destination avec un esprit différent, beaucoup plus lucide et clair que ce que vous aviez au point de départ. Le principal avantage qui peut être tiré est donc de réguler l’esprit, à partir du remaniement et de la réorganisation de ses pensées. Vipassana Méditation VIPASSANA

La méditation est née au VIe siècle avant JC. Et il est inspiré par le bouddhisme. Également connu sous le nom de méditation consciente, ce dernier est basé précisément sur la propagation de la conscience, en particulier vers la respiration. Le but de la pratique est d’élever sa spiritualité à un niveau supérieur, dont une nouvelle vision de la vie est beaucoup plus brillante et consciente.

La méditation de pleine conscience s’est développée à la fin des années 70, la pleine conscience est une variante qui a ses racines avec la méditation Vipassana. Ce dernier est basé sur trois concepts principaux, à savoir: observer sans juger, « ici et maintenant », ainsi que la transparence émotionnelle.

Ses avantages sont l’annulation de la douleur par le développement de la conscience et de l’acceptation de soi, au profit d’un bien-être psychophysique complet. Kundalini Meditation La méditation kundalini est l’objectif est d’éveiller un type particulier d’énergie qui est enveloppé en spirale, sur la base de notre colonne vertébrale. Chaque session de Kundalini est différente des autres car elle se concentre sur un chakra spécifique, dans le but d’activer ou d’accentuer ses avantages. Le principal avantage de la pratique est d’obtenir une auto-réalisation complète et une joie profonde.