Routine complète ou fractionnée ? Quelle est la meilleure séance d’entraînement ?

Ici, nous retournons: vous voulez vous entraîner et vous avez déjà un sac prêt. Vous obtenez à la hâte dans le gymnase et ensuite? Vous vous rendez compte que vous ne savez pas dans le monde entier quelle formation effectuer. C’est pourquoi aujourd’hui, nous essaierons de dissoudre un doute commun et c’est: le corps complet ou la routine divisée est-il mieux? Voyons quelles différences il y a entre ces deux types de formation et comment vous pouvez faire le bon choix en fonction de vos caractéristiques physiques, des objectifs que vous souhaitez atteindre et de vos besoins.

1 Différences

L’entraînement complet du corps (ou plutôt une formation corporelle complète) consiste à effectuer une série d’exercices visant à entraîner tous les muscles du corps en une seule séance. L’entraînement de routine divisé (ou plutôt une formation avec un programme divisé) – à la place – consiste à exécuter une série d’exercices visant à entraîner différents quartiers musculaires en plusieurs séances. Les deux sont donc utilisés pour entraîner tout le corps, mais la façon dont cela se produit est – quoique pas de manière claire – différente. Mais quel est le meilleur? Corps complet ou routine divisée? La réponse est toujours la même: il n’y a jamais de discipline parfaite et le choix adéquat pour eux-mêmes dépend de divers facteurs et les deux ont des forces et des faiblesses. Avant de vous jeter tête baissée dans l’un des deux entraînements, il est nécessaire de comprendre quels sont les objectifs définis et pour autant que vous puissiez aller, en particulier en fonction de votre santé. En fait, il est clair qu’avant de commencer à s’entraîner – quel que soit le type d’entraînement choisi – il est important de contacter un professionnel, afin de pouvoir dissoudre tout doute et s’entraîner en toute sécurité.

2 facteurs à considérer dans le choix du type de formation à suivre pour subir plusieurs paramètres.

Les deux entraînements apportent d’excellents avantages à la fois en termes d’augmentation de la masse musculaire et en termes d’augmentation de la force. En particulier, un choix conscient ne peut être fait s’ils ne se considèrent pas:.. .somatotype; . . .Goal à atteindre. Généralement, les personnes qui ont l’intention de travailler davantage sur l’augmentation de la masse musculaire choisissent de diviser l’entraînement en différentes sessions, préférant ainsi la méthode de routine divisée. Tout cela pour pouvoir s’entraîner au mieux – et d’une manière unique – les différents quartiers musculaires ainsi que plus de capacité de récupération entre une session et une autre. Cependant, cela peut être beaucoup plus confortable – en particulier pour ceux qui ne peuvent pas consacrer beaucoup de temps à l’activité physique – s’entraîner en fonction de la méthodologie du corps complète, afin de faire fonctionner la grande majorité des muscles en très peu de sessions hebdomadaires, mais augmentant son pourcentage significativement de masse musculaire.

Constance est importante et pratiquant un entraînement complet du corps 4 fois par semaine (toujours dans les limites de ses caractéristiques physiques), peut aider à augmenter la masse musculaire. Mais précisément parce que le corps complet est un type d’entraînement qui nécessite une dépense remarquable d’énergie et une capacité de récupération élevée que nous n’avons pas tous disponibles, le choix optimal devrait toujours être celui de ne pas surcharger les muscles et de doser la physique de l’activité. Il est donc bon de pratiquer l’entraînement complet du corps 2 à 5 fois par semaine (essayer – lorsque cela est possible – de ne pas descendre en dessous de 2 séances hebdomadaires), d’écouter votre corps et de toujours prendre en considération votre capacité de récupération.

3 Somatotype

Un autre élément qui peut nous influencer dans le choix de la méthodologie à préférer pour soi est représenté par le somatotype, c’est-à-dire la constitution corporelle. Nous pouvons identifier trois: ectomorphes, mésomorphes, endomorphes. L’éctomorphe, le somatotype supomorphique est caractérisé par l’os long, le métabolisme rapide et un physique mince. Il ne peut pas accumuler facilement de la masse grasse ou de la masse maigre. Pour ceux qui réfléchissent dans la catégorie ectomorphe, il est préférable d’effectuer une routine divisée pendant au moins 2 jours par semaine, consacrant le premier jour d’entraînement au sommet du corps, tandis que le second en bas. Le somatotype en question développe sa masse musculaire à l’aide de poids et nécessite de longs temps de récupération en raison de la capacité de stress limitée. L’ectomorphe peut développer adéquatement sa masse musculaire aux côtés de l’activité physique un plan nutritionnel adéquat. Son régime alimentaire idéal consiste à prendre un pourcentage élevé de glucides. Par conséquent, environ la moitié de la consommation calorique quotidienne devrait provenir de ce dernier, tandis que les 50% restants devraient être occupés par les graisses et les protéines. En effet L’attention aux repas doit être maintenue avant et après l’entraînement.

Il est recommandé de faire une collation de 30 à 60 minutes avant et après chaque entraînement. Le mésomorphe mésomorphe se caractérise par un physique musculaire à vie étroite, à larges épaules, à un métabolisme rapide. Pour tous ces aspects, c’est celui qui accumule la masse musculaire plus facile et plus rapide. Pour ceux qui ont les caractéristiques associées à cette catégorie, le type de formation à préférer dépend principalement de leurs besoins, car il s’agit d’un type de physique prédisposé à un développement rapide de la masse musculaire. Le mésomorphe est, en fait, considéré comme le somatotype par excellence, grâce au faible pourcentage de masse grasse ainsi qu’à la grande capacité de récupération post-entraînement et à l’hypertrophie musculaire. Précisément pour ces raisons, le physique en question convient bien à tout type de formation qui prévoit une durée indicative maximale d’environ une heure. Quant à la nutrition, ce physicien a besoin d’un apport riche en protéines (environ 35% des besoins quotidiens de calories), suivis des glucides (qui devraient représenter environ 25% des besoins), tandis que la partie restante appartient aux graisses. Comme toujours, l’hypothèse de base est de suivre une alimentation saine et équilibrée qui contient tous les macronutriments visant à maintenir un bon état de santé. Le nombre recommandé de repas est d’environ 6 par jour, donc 3 repas principaux, flanqués de 2-3 collations intermédiaires.

Les caractéristiques du somatotype endomorphe comprennent un os robuste, une vie large et un métabolisme lent. Parmi tous, c’est celui qui présente une plus grande prédisposition à l’accumulation de poids ainsi que l’accumulation de rétention d’eau. Ceux qui appartiennent à cette catégorie devraient préférer les entraînements complets de type corps qui visent la perte de poids et le développement de masse maigre. Avec ces derniers, les activités cardio-essais sont également réalisées davantage, utiles pour travailler sur la diminution (plus difficile pour ce somatotype) de la masse grasse. L’endomorphe a – plus urgent – besoin de suivre une alimentation saine et équilibrée. En ce qui concerne la distribution des macronutriments, même ici, les protéines jouent un rôle important et devraient représenter environ 50% de la contribution totale. Pour les graisses, le pourcentage doit correspondre à environ 30%, tandis que pour les glucides, il doit correspondre à environ 20% de la contribution totale. Quel que soit le somatotype auquel vous appartenez, nous vous recommandons de demander toujours l’avis d’un spécialiste avant de commencer à suivre n’importe quel plan alimentaire.

4 Avantages

Un premier avantage du corps complet par rapport à la routine divisée semble être attribué est la capacité de lutter moins de certains organes (comme le cœur ou les poumons), qui fonctionnent sans relâche et indépendamment de savoir si nous subissons ou non pour un entraînement. Cet effort moindre est dicté par le fait de devoir consacrer moins de sessions par semaine par rapport à ceux qui sont plutôt prévus pour la formation de la routine divisée. Un autre avantage certainement attribuable à l’entraînement complet du corps, par rapport à la scission, est une plus grande flexibilité et moins d’utilisation du temps, car il est possible de sauter une séance d’entraînement, cependant, de se concentrer sur la formation – quoique en une seule séance – la plus grande partie des différents quartiers musculaires.

En bref, maintenant que vous avez plus d’informations sur le corps complet ou la routine partagée, il vous suffit d’en choisir un et de commencer à prendre soin de vous. Essayez des milliers de centres de sport et des centaines d’activités différentes découvrent plus