Yoga Sivananda : séquences et bénéfices

Dans le monde, il existe de nombreuses variétés de yoga qui diffèrent principalement par la méthodologie, l’asana et l’enseignement. L’un d’eux est le yoga Sivananda. Dans l’article, vous trouvez tout ce que vous devez savoir sur sa signification, sur les origines, les positions et les avantages de la discipline.

1 Quelles sont les origines de Sivananda Yoga ?

est une variante du yoga également connu sous le nom de yoga de synthèse. Sa séquence de base se compose de 12 asanas fixes conçus pour améliorer le puits psychophysique, à partir de l’équilibre des chakras. Son inventeur est Swami Sivananda, un médecin indien qui est tombé dans l’histoire pour être l’un des plus grands chefs spirituels et maîtres du yoga moderne du XXe siècle. Au cours de sa vie, Swami Sivananda a développé sa propre philosophie orientée vers le service et le bien-être des autres. Ainsi, il a fondé son ashrama à Rishikesh – la Divine Life Society – dans laquelle il a enseigné une manière différente de faire du yoga, intégrant tous les systèmes de la discipline alors connue. L’un des objectifs de Sivananda était de diffuser autant que possible la connaissance spirituelle dans le monde. Pour cette raison, il a écrit plus de 200 livres sur le sujet, qui ont contribué à la formation de divers et excellents maîtres. Il doit également la fondation de la Yoga Vedanta Forest Academy, une école de formation pour les professeurs de yoga en Occident. Le yoga de la synthèse a joué un grand rôle pour le développement de la discipline tel que nous le connaissons en Occident, car il agit comme un point de départ à intégrer pour le yoga traditionnel. Les cinq points essentiels sur lesquels il se fonde est: l’exercice approprié (asana); respiration appropriée (pranayama); Détente appropriée (Savasana); Régime approprié (végétarien); Pensée et méditation positives (Vedanta et Dhyana).

2 Séquence

Une séquence typique de la synthèse du yoga se compose de 12 asanas fixes. Comme indiqué ci-dessus, ce sont les asanas de départ qui peuvent être modifiés et intégrés sur la base des objectifs définis et du niveau de difficulté. Voici les positions que nous trouvons dans la séquence. Sirsasana (position sur la tête) La position sur la tête est une position assez complexe et pour cette raison, nous vous conseillons de l’exécuter (au moins les premières fois) sous la supervision d’un enseignant expert et devant un mur. Tout d’abord, pliez le tapis en deux afin de reposer la tête et les mains sur une surface plus douce et plus stable. Asseyez-vous et – en supposant la position Vajrasana (position du diamant) – plié vers l’avant, reposant les coudes sur le sol avec les bras perpendiculaires au sol. De là, il forme un triangle avec les avant-bras et traverse les doigts avec le pouce des deux mains face vers le haut. Apportez la tête au sommet du triangle et faites attention à ne pas mettre l’avant et l’arrière de la tête au sol pendant que vous vous élevez. Soulevez lentement le bassin et – en petits pas – déplace les pieds vers le visage. Continuez d’abord à soulever les jambes avec les genoux pliés, puis – une fois que la stabilité parfaite du triangle de soutien est trouvée – les étalez lentement pour qu’ils restent unis. Respirez en utilisant le diaphragme pendant la durée de l’année. Faites glisser lentement et avec une grande prudence la position suivant les étapes illustrées jusqu’à présent. Sarvangasana (position sur les épaules) pour effectuer la position sur les épaules dont vous avez besoin pour vous allonger sur le tapis, le dos sur le sol, les jambes couchées et les bras détendus le long du corps. Pliez les genoux en plaçant ses pieds sur le sol et commence à soulever le torse. Déplacez vos bras sous votre dos, formant ainsi un triangle avec cou et épaules. Il repose les paumes des mains sur le sol et, grâce à une contraction abdominale durable, soulève lentement les jambes (les genoux sont toujours pliés). Suivez un levage des fesses et du retour du tapis, supportant le poids du corps avec les mains et les bras. Maintenant, pliez vos coudes et déplacez vos mains derrière la poitrine en les gardant à la même largeur des épaules. Étirez vos jambes vers le haut et mantentiale droite. Après avoir complètement testé les jambes, il sépare légèrement les pieds, les relaxant. Essayez de former une ligne droite avec du torse, des épaules, de la base du cou et des pieds. Gardez le menton se rétracter vers le sternum. Respirez normalement et restez en place aussi longtemps que vous réussissez. Faire fondre lentement la position en suivant les passages à l’inverse et avec une grande prudence. Halasana (position de la charrue) pour effectuer l’exercice, parties en se détendant sur le sol en position couchée, les bras le long du corps. De cette position, pliez les genoux en laissant ses pieds en adhérant au sol et en s’approchant des talons au cul. Expirez et poussez vos pieds vers le haut en les amenant en direction du torse, avec les hanches et les fesses détachées du sol. Lentement, il continue d’augmenter la zone lombaire en rapprochant les genoux (qui à ce stade de l’année sont toujours pliés) aussi près que possible du visage, essayant de former un angle de 90 degrés avec le torse. Tout au long du mouvement, vous aidez à plier vos coudes et à apporter vos mains sur le dos. De là, inspirez et étalez vos genoux, touchant le sol avec les omoplates et gardant le menton contre le sternum. Pour atteindre la position finale, amenez vos pieds sur le tapis avec vos jambes étirées et détendez vos bras le long du corps. Les mains sont détendues et les paumes doivent être face vers le haut. Il respire et inspire normalement en position jusqu’à ce que l’effort et le puits commencent à ne plus être équilibrés. Je termine lentement le poste, vous aidant également avec vos mains. Matsyasana (position du poisson) part en position Padmasana (assis avec des jambes papillon et des poteaux des pieds adhérant les uns aux autres) sur un tapis. Garder la position, se détendre lentement en ramenant le dos au tapis. Déplacez les mains qui les approchaient vers les oreilles, avec les paumes vers le sol. De là, pousse la paume de la main au sol et détache le buste et la tête du sol, penchant le haut de la tête sur le tapis. Gardez l’emplacement et déplacez vos mains vers les cuisses, les coudes reposant sur le sol. Vous pouvez saisir les hallies avec vos mains ou les laisser sur les cuisses. Respirez profondément et détendez-vous, en gardant l’emplacement jusqu’à ce que l’effort physique devienne un inconfort. À la fin, faites fondre lentement l’emplacement, soulevant la tête et gardant le dos à l’écart des oreilles. Retirez une jambe à la fois et – une fois terminée – levez soigneusement. Paschimottanasana (position de la flexion vers l’avant) pour effectuer l’exercice assis sur un tapis avec vos jambes étirées vers l’avant et tout droit. De cette position, il inspire et lève ses bras sur sa tête. Pliez en avant en gardant les droits du cou et du dos et expirez. Descendez où vous pouvez casser et plier le dos, en détendant le reste du corps. Respirez profondément, détendez-vous et étirez les muscles, s’approchant lentement du buste encore un peu dans les jambes. Les jambes étirées, essayez de saisir les chevilles, les pieds ou les veaux (poussez vers l’endroit où vous pouvez arriver). Il respire normalement et reste en place pendant quelques minutes. Pour dissoudre la position, déroute lentement la colonne (la tête est la dernière à monter) jusqu’à ce qu’elle atteigne la position de départ. Entre un exercice et un autre, prenez le temps de détendre le dos. Ceux de la liste sont les 5 premiers asana de la séquence de yoga Sivananda. Les autres asanas inclus sont: 1.Bhujangasana (position Cobra); 2.Shalabhasana (position de crique); 3.Dhanurasana (position d’arc); 4. Ardha Matsyendrasana (position du seigneur du poisson); 5.Kakasana (position du corbeau); 6.Uttanasana (position de la flexion avant debout); 7.Trikonasana (position du triangle).

3 Les avantages

Le yoga est une discipline qui apporte des avantages considérables au corps et à l’esprit. L’asana améliore la flexibilité des articulations et (surtout) de la colonne vertébrale et a le pouvoir de renforcer les tissus musculaires, les tendons et les ligaments, tonifiant le corps. De plus, ils agissent positivement sur le fonctionnement des organes internes et améliorent le système cardiovasculaire. Pour effectuer correctement l’asana, il est nécessaire de se concentrer, de se détendre, un fort contrôle de la respiration et beaucoup de calme. Si elles sont pratiquées régulièrement, les positions du yoga sont capables d’améliorer la conscience de soi, libérant une énergie positive qui augmente le bien-être psychophysique et améliore le contrôle exercé dans l’esprit.

4 Les contre-indications

Le yoga peut être effectué également par les enfants et les personnes âgées et il n’y a pas de contre-indications particulières à sa pratique. Cependant, il existe certaines positions – telles que SRSASA – qui ne peuvent pas être effectuées en toutes circonstances. Ce dernier ne peut en fait pas être effectué en cas de cycle menstruel, en présence de problèmes de pression, en cas d’inflammation avec des yeux, des oreilles ou dans le cas des pathologies cervicales. Pour cette raison, nous vous recommandons de demander à la parade d’un expert de clarifier tout doute. Essayez des milliers de centres de sport et des centaines d’activités différentes découvrent plus

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Logo asio plus

Bienvenue sur Asio Plus

Le premier site dédié exclusivement à la musculation et au fitness. Découvrez nos meilleurs conseils pour progresser rapidement et durablement

À découvrir aussi